vendredi 5 août 2016

The Blood Brothers : Young Machetes

Le disque qui révèle The Blood Brothers comme le groupe qui reprend le flambeau de Jane's Addiction, Faith No More et At the Drive-In ; en invoquant sur sa trajectoire incandescente le Queen d'A Night at the Opera, les concerts de Foxygen, Matthieu Chedid, le Manson de Mechanical Animals , Hesitation Marks en version Woody Woodpecker sous LSD avec le Robert Smith des parages Head on the Door/Kiss Me à la direction de l'orchestre...
Spazzcore, queer, cartoonesque, légèrement cabaret forcément quand bien même moins que Crimes : tout en somme pour taper sur le système en deux-deux ; et pourtant ils en font juste de la pop comme elle doit être - soit une comédie musicale effrénée et dansante, un feu d'artifice de couleurs, et des émotions tout aussi fruitées y assorties ; juste en un peu plus abrasif. Du glam avec le feu de ses quinze ans, du punk au même tarif.
Et puis, faire d'un cartoon une expérience musicale aussi brûlante, à part Jim G. Thirlwell et Dixie Collins, qui ?

Aucun commentaire: