dimanche 20 novembre 2016

King Dude : Sex

Des crocodiles, et des coyotes aux yeux hantés par une faim inextinguible qui leur ronge l'esprit, qui rôdent dans des marais noirâtres sous un affreux ciel blanc, une épuisante lumière morte, un vent vif et léger comme le souffle d'un tuberculeux, le rire de crotalito qui caquette et volette sans qu'on l'entende jamais, et partout, la ruine et la cendre.
Une équipée dans les terres sauvages, mais sans espoir aucun, ni du havre d'une destination ni de repos ou répit d'aucune sorte pour l'âme. A la place, la passion, l'enfermement mental, le feu dévorateur ; les cendres. Le double damné de Star Treatment.
Attention, ce disque s'introduira chez vous comme s'il n'y avait rien de plus naturel et inoffensif, aussi naturel et indolore qu'un  robinet qui fuit, et qui goutte toute la nuit, il vous instillera ce qu'il est, avec ses façons doucereuses et ordinaires, comme s'il n'y avait rien de plus naturel, et c'est la maladie ; et il sèmera la dévastation en vous, et vous mangera ; comme on ronge un vieux quignon, en bavant longuement dessus ; il vous mangera.

1 commentaire:

LANGOUSTE UH a dit…

C'est beau, la murge.