lundi 7 novembre 2016

Ulcerate : Shrines of Paralysis

Un – non, plusieurs Niagara de sang. La grande chute tout au bout de l’Univers, voilà ce qu’ils voulaient dire par Ragnarok. Pas une bataille, non : la joie ; la joie de l’effusion de sang aux dimensions de supernova, où toutes choses et principes vivants viennent dans un grand tourbillon furieux épancher et faire bouillir tout leur liquide vital. La grande, héroïque saignée finale.

Aucun commentaire: