dimanche 2 avril 2017

Ho99o9 : Horrors of 1999

Évidemment, que Food for Animals, Rubberoom, le Dälek abrasif d'Absence, le Bigg Jus anxieux de Machines that Make Civilization Fun, évidemment que c'est là la famille de Horrors of 1999, que c'est avec ceux là que je range physiquement le disque et que niveau évocation et tableaux il y aurait moyen rien qu'avec eux de brosser un beau cauchemar post-nucléaire. Peut être même qu'il y manquerait un rien de Death Grips, aussi.
N'empêche que : Gravediggaz, Haus Arafna, Black Flag. Voilà qui à mon sens donne une image bien plus vive de l'expérience que procure cet expéditif et néanmoins aussi immersif que saisissant petit disque.
On en profitera d'autant plus voracement, que l'on ne sait si cela va durer avec l'album à venir bientôt, dont le morceau lancé en guise d'apéritif, pour ce que le procédé vaut, semble augurer une envie d'aller chercher ce qu'il y avait de plus fédérateur dans Absence - notez bien que ce n'est pas antagoniste avec ce qu'il y a de punk chez Black Flag.

Aucun commentaire: