samedi 1 avril 2017

Unearthly Trance : Stalking the Ghost

En fait, Unearthly Trance c'est un peu, pour simplifier le fatras de références habituel, Verdun en version fans de Motörhead, ou disons, d'Uns...
OH MON DIEU.
NYC, trio, têtes de chauffeurs-livreurs à casquette, sans histoire, le regard un peu hanté, nom qui commence par U... Comment n'ai-je pas percuté avant ?
Stalking the Ghost est un disque de doom, oui, limite tradi, et noyauté par les lignes de basse de caniveau à la Unsane. Pas comme V qui, de la part d'un groupe notablement fils de Neurosis, allait chercher directement à la source l'héritage des Swans, qui sont les parents de Neurosis, pour faire de Swans un groupe de hardcore new-yo...
OH MON DIEU.
Swans, Signorelli... Ajoutez Ted Parsons qui a joué pour les Swans et Godflesh... Vous l'avez, le tableau général ? Il est beau, pas vrai ?
Bref : vous faites comme bibi, vous vous prenez Stalking the Ghost, qui est vachement bien, et après si vous avez un tant soit peu de temps devant vous, vous devriez en toute logique finir par réécouter toute la discographie de ce groupe, qui est bon comme le bon pain ; quand vous ferez une pause entre deux disques, vous irez ajouter le groupe à la liste très sélective de ceux dont un certain nombre d'albums sont le meilleur album.

Aucun commentaire: