mardi 9 mai 2017

Grave Miasma : Endless Pilgrimage

Dans la famille gouffre d'insondable ténèbre psychédéliquescente, voici le frère death metal d'Omniabsence Filled by His Greatness ; avec cette furie insane dont on ne connaît guère d'autres exemples que VVorldVVithoudEnd et Current Mouth. Aussi rentre-dedans et belliqueux que death metal peut l'être, mais aussi impie que du vieux Morbid Angel malgré la densité moindre - en tous cas en griffes au centimètre carré.
Tout dans Endless Pilgrimage n'est que fumée, les détonations des tambours, les riffs troubles, la voix, fumée dont on n'a jamais fini de découvrir les innombrables variation de forme, compacité, texture, acidité ; rien n'a de contour défini et permanent, le disque est autant curée démente, que cauchemar escherien où tout à chaque instant s'inverse, se retourne, patine, vous mange, se vomit ; un rituel à base d'intoxication par les rythmiques sourdes et de carbonisation des terminaisons nerveuses par les hallucinations... dans la fumée.
Installez vous donc, et piquez du zen.

Aucun commentaire: