samedi 27 janvier 2018

GosT : Non Paradisi

Blackstrobe plays Solitary Confinement.
Voilà.
Hein ? Vous ne connaissez pas Leaether Strip ? Pfff...
C'est brutal, c'est vulgos, ça vous ferait passer Funker Vogt pour une tantouzerie shoegaze, ça dégouline de synthés au sirop d'horrifique, ça tabasse comme du Panacea qui vient de prendre ses anabolisants ou comme du Justice qui va à son rendez-vous hebdo avec Ricardo, par-ci par-là y a de la chaudasse séraphique qui vient chanter comme chez :wumpscut: ou amGod, les lignes de basse sont tendres comme du Psychopomps... La synthwave propre comme du Perturbator à la surface, oui, mais crade assez comme du Casio Judiciaire à cœur. Ultra-chimique comme de l'EBM-footwork et pourtant charnu, ce qui n'est pas à la portée du premier venu. Panzersatan-lovewave : ça colle un peu mal au crâne à peu près à la deuxième note de synthé qui cogne à peu près aussi délicatement que le beat dessous, mais ça vous anesthésie comme un bienheureux à peu près au même moment, donc on ne se plaint globalement pas de son sort.
Hellstep, si ça vous parle plus.

Aucun commentaire: