dimanche 15 juillet 2018

Nuisible : Slaves and Snakes

Jouer Entombed (car, d'évidence, Nuisible est du nombre de ces groupes dont on ne peut parler sans citer l'influence majeure qui saute aux oreilles à chaque instant, et n'en souffrent pas un (instant), tant ils y ressemblent plutôt par les gènes assumés qui sont l'apanage des enfants aimants, que par l'ostentation qui est le chancre des idolâtres), comme si c'était là le nom d'un des hirsutes fondateurs du black metal norvégien : voici Nuisible, en simplifiant juste un peu. On pourrait presque y voir, en quelque sorte, une forme inédite de crossover.
On l'a déjà dit probablement mais il est des choses qu'on a toujours un plaisir sans chichis à répéter : Nuisible, leur tour de passe-passe éminemment chérissable, c'est qu'ils te font reluire le punk dans Entombed sans passer, comme les ricains n'arrivent jamais à l'éviter, par la case hardcore moderne ; tout juste à la rigueur celui, moins frais sorti du barbier, de Biohazard, All Out War et autres esthètes de l'émotion délicate.
C'est sans doute la raison pour laquelle on ne peut s'empêcher, comme ci-dessus, de les rattacher au black metal le plus allumé, Aura Noir en tête. Parce qu'autrement, il faut bien le concéder une fois n'est pas coutume à l'objectivité : c'est la furie death metal. Cela, et la sensation de se faire mitrailler et dévorer par le bel appétit d'un blizzard aussi goguenard qu'il est sans merci : faut avouer que ce n'est pas rien, avec un pareil son de tronçonneuse sans aucune place pour l'ambiguïté ; c'est ça le charisme, que voulez vous ; le global, et tout particulièrement celui exhibé au rayon vocalises du bouzin. Là-dessus, encore plus que sur Inter Feces, les Nuisible font des merveilles. Et ils portent toujours mieux leur nom, eux qui pour sûr font des ragondins de belle taille, et tout hérissés de barbes de glace. Voire des ratels du Nord.
Tout ça pour vous dire que pour ce qui est du death metal de vandales venus du froid, moi qui reste toujours sur ma fin avec Unleashed, pour le coup je suis servi, et avec générosité. Alors bon, je ne sais pas si les loups sont entrés dans Paris comme le disait ce cher Serge, mais avec Nuisible ils sont entrés dans mon salon, et ensemble on s'est fort réjouis. Après cela ne restaient que ruine et saccage.

Aucun commentaire: