mardi 3 décembre 2019

M3TH ΔSSΔSSIN : Reptilian Side of God

Le dernier Urfaust, maintenant ceci : c'est officiel, les mecs sont artistiquement rincés.
Ils entravent plus rien au metal/rock rituel, et ils ont rien pigé à la dark-electro - ce ne sont pas des caractères typographiques witchhouse qui en font autre chose, les mecs, désolé.
Le premier clone venu de Skinny Puppy - et vous savez à quel point sitôt qu'on dit Skinny Puppy, les premiers venus se bousculent - fait mieux que Reptilian Side of God, avec ce titre déjà tellement WYSISYG : la définition, mise en son, de "sans relief". Tout à plat, rien qui se dégage ou s'élève pas même une condensation de H2O, de ce plan où tout est étalé, comme des pots de peinture vidés sur la feuille pour vérifier qu'on a bien toutes les couleurs.
Le même type de merdicité, simpliste et criarde, que le dernier Urfaust - ou l'oeuvre de Wolvennest. Terrifiant comme peut l'être un Suicide Commando - i.e. de platitude - mais alors les crocs limés.
Poubelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire